SEMINAIRES DES FAMILLES 2010

"CHERCHE LE TRESOR QUI EST EN TOI" 

LA LETTRE DE LA MISSION ACAY
LA MISSION CONTINUE

5 jours pour quitter les pluies inondant les dédales des bidonvilles de Manille ou les iles du sud des Philippines et retrouver la vie provinciale de Bataan, à Balanga, pour un temps de ressourcement personnel. Voilà ce qui était au programme de ce Séminaire des Familles 2010. « Cherche le trésor qui est en toi » était le thème de cette session de formation. 40 parents quittèrent leurs masures et arrivèrent à Balanga

            Certains parents nous avaient gentiment reproché l’année dernière lors de l’évaluation du séminaire « nous n’avons pas pleuré ! ». Bien que singulière, cette remarque nous fit pressentir le besoin des parents de relâcher leurs quotidiens de tensions, souffrances et de faire de ces quelques jours en un espace favorable pour souffler, pour laisser couler des larmes longtemps retenues, ou une colère encore bien intériorisée … Alors, cette année, les larmes n’ont pas manqué au travers des diverses activités proposées … larmes en douceur transformées en sourires puis rires. La paix intérieure a repris les rennes des cœurs. Victoire…

            Pour nos jeunes de l’école de Vie ou de Marcel Van l’expérience était tout autre…Un moine bouddhiste japonais disait : « tu errais dans le monde tel un mendiant et tu pensais que tu étais orphelin ». L’enjeu était de taille, tel un défi lancé aux blessures de la vie : retrouver l’attachement filial, ce lien vital avec ses parents, ce sens d’appartenance. Des pas splendides ont été faits en ce sens. D’autres situations sont malheureusement loin d’être résolues… Voici donc une lettre de la mission consacrée à cette initiative unique dans le monde des ONG : le Séminaire des Familles.

            Nous initions une « revue de presse » vous donnant des nouvelles diverses sur le pays, la mission. Un immense merci à la compagnie ORECA, A Mr Hugues de Chaunac, qui nous et vous offre depuis tant d’années l’impression et l’envoi de cette lettre de la Mission.

            Nous nous préparons avec Laurent pour retrouver nombre d’entre vous lors de conférences, de témoignages en France. N’hésitez pas à contacter les personnes de votre région qui vous donneront de plus amples détails sur les lieux de conférence.

 

18-22 Août : 4 jours d’activités intensives

            La semaine n’est pas une semaine de vacances, loin de là ! Une organisation drastique est demandée. Cinq équipes de membres du staff et d’anciens jeunes revenus pour l’occasion, sont formées. Equipes logistique, équipe d’enfants, jeunes, parents, sont mises en place. Chacun prend ses quartiers dans l’une des différentes maisons.

Les nanay (mamans), accompagnées parfois de leurs époux, les tatay (papas), ou de leurs nouveaux compagnons, se délestent de leurs bébés et de leurs enfants chaque matin pour partager des moments de calme et de réflexion avec les membres de l’équipe d’ACAY. Le

Programme est chargé …. Conférences, films, moments de partages, d’entretiens valsent dans un ballet parfaitement minuté. Certains somnolent de temps en temps, épuisés par la masse d’informations, d’autres sont penchés en avant pour ne pas perdre une miette de leurs paroles. Les dessins de la River of Life (Rivières de Vie) et du génogramme sont particulièrement appréciés. Qu’est-ce ? La River of Life consiste à dessiner comme une rivière le cours de sa vie, avec ses moments de calme, ses traversées du désert ou ses turbulences, ses décours en tous genres. Les parents peuvent se repositionner par rapport à leur vie, la revisiter afin peut-être d’en comprendre le parcours. Après ce moment de dessin personnel vient un moment de partage et de témoignage.

            Le génogramme est le dessin d’un arbre généalogique incluant de nombreuses données sur trois générations. A l’aide de cryptogrammes, sont indiqués la nature des relations entre les membres de la famille (normales, fusionnelles, haineuses, interrompues, distantes), les divers traumatismes rencontrés : cas d’incestes, viols, maltraitances, emprisonnement, addictions, adultères, abandons, adoptions, décès prématurés … Les parents ont bien du mal à se représenter les constellations familiales, oublient des enfants, des frères, et sœurs, raturent, recommencent. Chaque mère dessine une dizaine d’enfants. Certaines font si jeunes qu’on les penserait être la grande sœur de nos jeunes. L’on se demande si l’amour a pu servir d’antirides avant de se pencher plus attentivement sur les nœuds de l’arbre dessiné. Il doit s’agir de quelque chose de plus mystérieux, car l’amour semble avoir difficilement trouvé sa place sur le dessin.

 

            Signe d’un bon Séminaire des Familles, d’après leurs propres commentaires, chacun a pleuré. Nous aussi avons parfois retenu nos larmes devant de tels pans de souffrance dans les vies. La succession des activités a permis la reconnaissance des erreurs, l’aveu d’impuissance, les craintes de mis à mort en cas de délation, la compréhension des cercles de répétitions et des failles dans la liberté de jouer différemment sa propre vie. Les cœurs se sont allégés, les visages se sont détendus.

ATMOSPHERE ET DETENTE PAGE SUIVANTE
ATMOSPHERE ET DETENTE PAGE SUIVANTE