SPECIAL MISSIONNAIRES DE MARIE

DES FLEURS POUR ACCUEILLIR  LA LETTRE DE LA MISSION
DES FLEURS POUR ACCUEILLIR LA LETTRE DE LA MISSION
SOEUR SOPHIE DE JESUS
MISSION MANILLE

Un travail magnifique accompli

par quelques merveilleuses religieuses et

une équipe de volontaires, et consacrés

Un document à voir et

se dire que l'appel continue pour celui ou celle

qui veut partir à Balanga et faire

une expèrience d'Amour et de Vie

 

Un Contact à prendre sans hésiter avec

Soeur Sophie de Jésus

et se laisser guider par la Providence Divine

 

sdj.phil@gmail.com

 

 

 

LE BONHEUR EST LA VISION D'UN COEUR PLEIN DE SOLEIL ET SA LUMIERE INNONDE LES VISAGES
MAGIC MOMENT - UN SEUL COEUR CAPABLE D'AVOIR SUSCITE DES VOCATIONS POUR FAIRE RENAITRE ET SAUVER

une histoire qui a dix ans

Quand l'amour se transmet, il n'a pas de frontières.

Sa puissance est celle d'un fleuve qui entraîne

tous ceux qui sont restés sur le bord du chemin. Et il  suffit d'un seul pour attirer à lui

des vies consacrées, incapables de résister

à la joie et au bonheur de se donner elles aussi et vouloir

assister au miracles des vies restaurées, guéries

transfigurées par la multitude des gestes

accomplis au-delà des difficultés. Dans une force d'amour défiant tout sur son passage

QUATRE COEURS PLEINS  D'AMOUR - QUATRE SOEURS POUR LA VIE
QUATRE COEURS PLEINS D'AMOUR - QUATRE SOEURS POUR LA VIE

Du plus haut au plus bas de la société, nous voilà tous plongés dans une atmosphère tendue de crise. Les Missionaires de Marie sur lesquelles nous mettons le plein flash dans cette Lettre de la Mission, n'en ont pas été exemptes. Parties d'une situation difficile mais sécurisée, les soeurs, aprés dix ans d'enracinement missionnaire aux Philippines, ont embrassé en 2007 un voyage fait de multiples inconnues en créant les Missionnaires de Marie.

 

Reconnues par l'évêque de Balanga-Bataan,

Mgr Socrates Villegas,

leurs vies sont désormais toutes orientées autour

de la prière et de la mission. Les incertitudes du début furent radicales, la moisson abondante

(des centaines de jeunes), les ouvrières nombreuses (4!), et cependant le soutien

bienveillant de l'Eglise locale, l'expérience incessante de la fidélité du Christ les ont faites évoluer en conviction que l'Histoire Sainte de notre

Mission pour les jeunes en Asie continue.

 

Mais pourquoi partir aux Philippines alors qu'en

Europe nous avons tant de jeunes désorientés ? Outre la réponse que vous lirez dans leurs témoignages, n'est-ce pas humain et légitime de penser d'abord à son propre pays ? Et pourtant, dans l'histoire de l'Eglise, le Pape Grégoire le Grand, devant Rome menacée par la misère et la force destructrice des Barbares disait : "Rome, si elle se regarde, mourra". Ainsi, au lieu de reconstruire les ruines de Rome, ce qui aurait été de loin bien plus raisonnable, le Saint Père envoya ses moines en mission. Cette décision fut prophétique et salvatrice. Elle suscita un élan de fond qui redonna jeunesse, non à ses bâtiments mais au zèle apostolique et spirituel de l'Eglise !

Merci à tous ceux qui ont permis aux Missionnaires de Marie de fonder cette mission pour la jeunesse et de la développer. Cette Lettre de la Mission leur revient tout particulièrement. L'Esprit continue de les envoyer au large ....

 

Soeur Sophie de Jésus

 

Les missionnaires de Marie en quelques mots

Communauté Philippine reconnue par

Mgr Socrates Villegas comme une Association Publique de Fidèles de Droit Diocésain.

Consacrées Missionnaires

Pour la jeunesse en détresse et leurs famille

Au sein du continent Asiatique

Par une vie de prière et des oeuvres de compassion

LA LETTRE DE LA MISSION LEUR DONNE PAROLE ...
LA LETTRE DE LA MISSION LEUR DONNE PAROLE ...

les lentes maturations de la Grâce divine ...

Le 11 juillet 1993, veille de mon premier anniversaire de profession religieuse, dans un village de brousse de Nouvelle Calédonie. Devant le tabernacle en silence, le Christ mit en mon coeur de prier pour l'enfance blessée en Asie.

En 1995, les préparatifs des Journées Mondiales de la Jeunesse à Manille

battaient leur plein sur notre île calédonienne lorsque la décision s'abattit sur la délégation prévue : le voyage était annulé. Mue par une certitude intérieure, je décidai, avec la permission de mon supérieur, de partir quand même. Je devais y aller. Sans encore comprendre le réel enjeu de ce voyage qui serait un tournant de ma vie, je m'envolai vers les Philippines. Un pays en ébullition nous attendait, la joie des Philippins rayonnait.

Les jours passaient, au programme : visite d'une ONG. Alors que son responsable commençait à parler, un silence tout intérieur m'envahit avec cette parole "C'est ici que tu commenceras"Etrange sentiment qui me coupait un instant de la réalité dans laquelle j'étais immergée et me plongeait en une autre toute intérieure. "Au commencement, un Mystère" titrait l'autobiographie de Jean Paul II quant à sa vocation, c'est cela ! L'entrée dans ce qui est la Vie de notre vie, cette mission unique qui est nôtre et en laquelle Dieu veut révêler ce qu'Il est : Père de tendresse et de miséricorde.

Entrer dans la profondeur du regard sur la vie et sur leur vie supposait pour nos jeunes en situation de "survie" de se sentir en sécurité : l'Ecole de Vie et le Programme de Marcel Van ont répondu à cela. Aujourd'hui, pour ceux qui oseraient écouter le Saint Esprit en leurs coeurs et sentent l'appel en eux-mêmes à partir en mission, le défi est lancé !

La dernière délégation à avoir rencontré le Pape Jean Paul Ier avant sa mort furent les évêques philippins. Ils reçurent comme directive "l'évangélisation de l'Asie" ! Jean Paul II reprit cet appel quelques années plus tard en disant aux Philippins : "Vous êtes les missionnaires del'Asie" Je suis intimement convaincue que ce pays des Philippines porte une maternité pour l'Eglise en Asie et c'est ce message que nous transmettons à nos jeunes au fil des années!"

VOUS ETES LES MISSIONNAIRES DE L'ASIE
VOUS ETES LES MISSIONNAIRES DE L'ASIE

lQu'est-ce que la mission pour toi ? Contempler Dieu à l'oeuvre. Dieu aime l'homme au singulier. Il aime un pays ausi au singulier.                                                                                                     La mission est comme entrer dans le mystère divin de chaque pays.

Ton plus beau moment de mission ?  Lorsque notre première équipe de jeunes est partie en mission au Cambodge. Nous touchions                                                                                                   notre vocation profonde.

Ton moment le plus dur ?                           Des amitiés perdues ... Car pour moi l'amitié est le coeur et le moteur de la mission.

Quelle leçon as-tu apprise en mission ?               Les pauvres m'ont appris l'humanité du Christ et à redevenir moi-même humaine.. Un                                                                                                  regard nouveau sur cet immense et redoutable don de la liberté fait à l'homme.

Une devise ?                                                               Espérer contre toute espérance.

 

LES PROMESSES DU SEIGNEUR SONT VRAIES
LES PROMESSES DU SEIGNEUR SONT VRAIES

les promesses du Seigneur sont vraies

Je suis née et ai été élevée dans une famille catholique, mais pendant mon adolescence, ma vie a pris un tournant vers le Mal, jusqu'au desespoir. A ce moment-là, le don de la confirmation a été pour moi comme un filet de pêche me ramenant dans la barque de l'Eglise. Dés lors, j'ai commencé à chercher Dieu dans Sa Parole - la Bible et la lecture de Sainte Thérèse - et par la prière, surtout le Chapelet en famille. Le désir de me donner à Lui d'une façon radicale m'a conduite à la vie religieuse et missionnaire pour servir les plus pauvres.

Mon départ pour les Philippines en 2003 a répondu à ce que je portais en moi. J'avais tout à découvrir de la vie missionnaire. Le Seigneur m'a fait comprendre intérieurement ce que voulait dire "donner sa vie pour ceux que l'on aime"

Marie est notre modèle de vie missionnaire : Dieu l'appelle, elle donne son "OUI", sans même comprendre comment cela se réalisera. D'elle, j'apprends comment être fille du Père où la confiance remplace ma peur ; comment être épouse du Saint Esprit, attentive à ses aspirations, et comment devenir mère, donnant à temps et à contretemps l'amour dont nos jeunes ont tant besoin.

La joie du Seigneur est ma force. Il me renouvelle jour aprés jour par la prière, l'amitié de la vie fraternelle et par le don de Sa Présence dans la vie de nos jeunes.

Soeur Rachel, qu'est-ce que la mission pour toi ?              l'expérience quotidienne de se laisser conduire par l'Esprit Saint qui nous                                                                                                                                            bouscule, nous surprend et nous mène au large pour des pêches miraculeuses.

Ton plus beau moment de mission ?                                                               l'accueil des jeunes de mon pays pour des temps de mission parmi nous.

Ton moment le  plus dur ?                                       le sentiment d'impuissance face au refus des jeunes à saisir la chance d'une vie nouvelle.

Quelle leçon as-tu apprise en mission ?    rien n'est impossible à Dieu ! J'ai appris à travailler comme si tout dépendait de nous et à croire comme si tout dépendait de Dieu.                                    Dieu est un Père, ayant confiance !

Une devise ?                                                                                                                la joie du Seigneur est notre rempart !

 

SUIVEZ NOUS A LA PROCHAINE PAGE

 

LES PHILIPPINES : UNE TERRE DE MISSIONS