MON NOUVEL OUVRAGE : VIVRE C'EST VOULOIR AIMER ...

MON HISTOIRE

Voici mon livre "LA GOUTTE D'EAU"

Il est une fenêtre ouverte, où à travers des mots, j'ai livré une partie de moi-même. Sans le savoir, j'ai découvert combien il est aujourd'hui le reflet de ce que je désire témoigner :

Apprendre à se sentir vivre à travers l'art de découvrir ce qui nous rend heureux. C'est-à-dire : donner tout ce que l'on est, en espérant communiquer  cet élan vital, cette capacité à s'émerveiller toujours.....

la pensée a la durée de la vie, la parole véhicule la pensée, l'écriture la fixe pour toujours,

Les idées sont infinies, mais le temps pour les dire ... Est une chose rare. 

Mes poèmes sont précieux, parce que chacun d'eux est un instant volé, petit espace d'un jour, désir profond de dire ... D'écrire ... De poser noir sur blanc, les battements d'un coeur.... En espérant qui sait ? Que fugaces pensées deviendront immortelles. (préface des poèmes "LA GOUTTE D'EAU"

UN AVANT GOUT DE MON OUVRAGE .... VOUS PRENDRE PAR LA MAIN ET VOUS FAIRE REVER AVEC MOI D'UN REVE QUI EST LA PLUS GRANDE REALITE QUE L'HOMME PUISSE DECOUVRIR .....

ETRE UNE GOUTTE D'EAU POUR REJOINDRE UN OCEAN DE VIES
ETRE UNE GOUTTE D'EAU POUR REJOINDRE UN OCEAN DE VIES

VOUS EMBARQUEZ …

 

 

              Pour la première fois, je décide de plonger dans l’écume d’une vague sans fin. Là, le blanc bouillonnant sur la crête des eaux, me fascine et m’aspire. Ici un océan d’histoires mille fois racontées, comme le va et vient de la mer éternelle m’appelle dans le lointain à dire mon destin.

        Dans cette vapeur d’eau suspendue au-dessus des vagues, mon rêve devient réel. À ces milliers de gouttes, j’ajoute enfin la mienne. À mon tour perdue au milieu de l’écume, c’est à moi aujourd’hui de mourir sur la grève en laissant à jamais l’empreinte d’une vie.

       

                La blancheur des pages ouvertes, offertes à mon appel éveille en moi la crainte de déposer doucement le premier mot fétiche :

 

Celui qui vous saisit si fort,

Que vous suivez la vague jusqu’au mot de la fin…

 

                «  À celui ou celle qui tiendra dans sa main, encore une fois un livre, je voudrais qu’il découvre le miracle des mots.

        Un mot peut nous entraîner très loin, nous faire rêver et nous transporter. La page devient une porte secrète, nous fait franchir l’inexprimable. »

 

À partir de maintenant écoutez bien

Car mon histoire commence et il se pourrait bien Qu’elle soit aussi la vôtre !